10 astuces insolites pour vos sorties en montagne

Journal
par Heidi Nixon •

Que vous braviez les vents forts

des Chic Chocs ou que vous tentiez de rester au sec lors d’une tempête sur la côte ouest, il est toujours important d’être préparé à affronter toutes sortes d’imprévus, et ce, surtout en montagne. D’une côte à l’autre, chaque montagne recèle des dangers auxquels nous devons être prêts à faire face.

Nous connaissons tous la liste classique des essentiels à traîner dans son sac à dos.

Mais voici 10 nouvelles additions insolites qui pourraient vous être bien pratiques en montagne.

10. Du Jello

On commence en force dans l’insolite avec du Jello qui arrive en 10e position. L’hypothermie (une urgence médicale qui survient lorsque votre corps perd de la chaleur plus rapidement qu’il n’en produit) est la principale cause des décès en montagne, et la mort peut frapper très rapidement.

Dissoudre ½ paquet de Jello dans de l’eau chaude peut réellement faire une différence pour quelqu’un souffrant d’un stade avancé d’hypothermie, ou peut simplement vous permettre de rester au chaud grâce au regain d’énergie considérable qu’aura le sucre sur votre corps si vous devez passer la nuit dehors.

 

9. Une protection solaire pour les lèvres

La protection solaire en hiver n’est pas le premier de nos soucis, et surtout lorsque le ciel est couvert. Cela dit, les lèvres gercées, ce n’est pas plaisant, et il y a de bonnes chances que vos lèvres soient gercées dû à un coup de soleil. Faites-vous une faveur en protégeant vos lèvres du soleil, votre partenaire vous remerciera ! Règle générale, utilisez un FPS 15 ou plus.

8. Des sangles Heli

Possiblement l’item le plus polyvalent de cette liste, les sangles Heli sont un must et existent en plusieurs longueurs pour différentes fonctions. Si vous n’avez pas déjà commencé à les collectionner, faites le plein avant votre prochaine sortie en montagne, elles vous seront grandement utiles, et vos amis voudront sans doute vous en emprunter quelques-unes ! Elles peuvent être utilisées en cas d’urgence (serrer une attelle ou construire une civière pour transporter quelqu'un), pour attacher vos skis ensemble (pour le voyagement ou pour transporter vos skis sur votre dos lors d’une montée à pied), et elles peuvent dépanner lors de bris d’équipement (fixation ou botte brisée).

Conseil bonus : Inscrivez vos initiales sur vos sangles avec un Sharpie, car elles ont la réputation de mystérieusement disparaître.

7. Un tampon à récurer

Ce tampon à récurer fabriqué par MSR (Mountain Safety Research) est un autre item polyvalent à ajouter à votre sac. Utilisez le pour gratter la neige collée sous vos skis ou votre planche, déneiger vos fixations et, bien sûr, pour nettoyer votre poêle ou casserole après un bon repas chaud.

 

6. Des bâtons lumineux

En assumant qu’une lampe frontale et des batteries supplémentaires font déjà partie de votre liste d’essentiels (s’ils n’y sont pas, c’est le temps des les ajouter), les bâtons lumineux sont une bonne option d’urgence. Ajoutez-les à votre trousse de secours et craquez-les en dernier recours pour, par exemple, illuminer un sentier si vous êtes perdus ou pour permettre de vous localiser lors d’une opération de sauvetage.

5. Un Thermos

Il n’y a rien de plus réconfortant qu’une petite dose de chaleur lors d’une sortie en montagne. Un bon Thermos peut conserver l’eau presque bouillante pendant plusieurs heures, permettant de continuer dans le plaisir votre journée de ski lorsque le froid menace de l’écourter. Le thé, le café et la soupe miso font l’unanimité auprès des montagnards.

4. Un appareil de communication et de signalisation

Les possibilités d’obtenir du réseau cellulaire en montagne sont semblables aux chances de croiser le Sasquatch : n’y comptez pas. Investissez plutôt dans un appareil de communication qui pourrait réellement vous être utile. Plusieurs options sont disponibles sur le marché et vous partirez à l’aventure l’esprit tranquille.

La photo montre un Garmin InReach, mais plusieurs options adaptées selon l’activité et le budget de chacun sont disponibles. Si vous désirez comparer les appareils de communication du marché, je vous propose cet article (en anglais uniquement) :

https://scoutingmagazine.org/2016/02/how-to-choose-the-best-backcountry-communication-device-for-your-next-adventure/

 

3. DES COLLATIONS

L’un des éléments du touring que je préfère est le fait que tout goûte meilleur en plein air et en altitude. En plus de vous garder au chaud, les calories peuvent magiquement remonter le moral du groupe au besoin. Traîner avec soi des collations riches en calories (environ deux fois plus que ce dont vous pensez avoir besoin) peut réellement rehausser votre expérience en montagne. Gardez-les à portée de mains dans une pochette scellée afin de vous éviter d’avoir à fouiller dans les confins de votre sac, mais aussi pour avoir quelque chose à vous glisser sous la dent lors de matins pressés.

J’utilise une vieille pochette d’escalade, mais de simples sacs à cordon (comme celui en feutre que l’on reçoit à l’achat d’un Crown Royale, ou encore la pochette pour ranger votre doudoune) sont tout aussi pratiques.

2. Un « coussin » pour les fesses

Pas un item que l’on voit souvent en backcountry, mais sans doute le plus sous-estimé de la liste. J’utilise le Thermarest Z-Seat, mais un morceau d’un vieux tapis de sol ou d’un tapis de yoga ferait également très bien l’affaire. En plus d’être super léger, glissez-le dans le dos de votre sac pour plus de confort, ou simplement attachez-le à l’extérieur de votre sac si l’espace que vous avez est plutôt restreint. Lors de vos pauses, vous ferez des jaloux en protégeant votre fessier du sol gelé, ou encore, transformez-le en attelle avec des sangles Heli en cas d’urgence.

1. Un compas

(et carte locale, ainsi que les connaissances nécessaires pour les utiliser.)

Souvent dans l’ombre de ses cousins le téléphone intelligent et le GPS, le compas, équivalent de l’homme des cavernes, est un must à avoir en tout temps sur soi en montagne. Bien qu'il soit moins intuitif, il fonctionne indépendamment de la météo, du réseau cellulaire ou de la batterie. Prenez quelques minutes pour apprendre comment vous en servir à l’aide d’une vidéo YouTube et lorsque la technologie vous aura laissé tomber, votre groupe vous remerciera d'avoir pris le temps de rendre hommage à la plus ancienne forme de navigation.

 

*Mention d’honneur : les colliers de serrage ou plus communément appelés les Tie Wraps

Légers et bon marché, il est toujours utile d’avoir quelques Tie Wraps dans le fond de sa poche. Ils peuvent être utilisés lors d’une situation d’urgence, ou simplement pour réparer rapidement une botte ou une fixation brisée. Contrairement aux sangles Heli, vous n’hésiterez pas une seconde à aider un skieur dans le besoin en lui offrant quelques Tie Wraps.

 

Texte et photos par Heidi Nixon, ambassadrice Orage

@heidi.nixon